5 signes qu’il est grand temps de fixer des limites

25 Fév 5 signes qu’il est grand temps de fixer des limites

Fixer des limites est aussi essentiel à notre bien-être que l’eau, la nourriture et l’air.

En général, nos limites finissent là où celles des autres commencent. Ok.

Mais plus concrètement, elles définissent la façon dont tu réponds à tes besoins, tes pensées, tes sentiments mais aussi la façon dont tu réagis face au comportement des autres.

Elles font honneur à ton espace vital, ton respect et ton estime de soi.

Elles sont la manière la plus profonde de prendre soin de toi. Et à une échelle encore plus grande, elles définissent la façon dont tu entretiens le rapport avec toi-même, la vie, et la spiritualité.

Personnellement, ma vie s’est transformée d’innombrables façons depuis que j’ai mis un point d’honneur à mettre en place mes limites et à les faire respecter.

La vérité c’est que j’ai longtemps permis aux gens de franchir mes limites.

Je ne me révoltais jamais pour défendre ce à quoi je croyais, par politesse.

J’ai dit oui quand je voulais dire non, pour faire plaisir.

J’ai priorisé ce dont les autres avaient besoin, et non ce dont moi j’avais besoin, par crainte de passer pour celle que je n’étais pas.

Mais au fond de moi je ressentais un feu me consumer.

La colère pulsait à travers moi, et le ressentiment allait jusqu’à me brûler l’estomac, me provoquer torticolis sur torticolis.

L’épuisement était profond.

Je savais que quelque chose devait changer. Alors un jour j’ai décidé que ça devait être à moi de changer.

J’ai trébuché au début, en faisant un tas d’erreurs.

Je ne savais pas être compatissante et aimable quand je fixais des limites, ou encore quelle était la différence entre une limite et un mur de brique.

Dire non OK. Mais ne pas savoir rendre service de temps en temps c’est carrément différent.

Je veux donc partager avec toi ce que j’ai appris afin que tu puisses l’appliquer à ta propre vie.

Je voudrais commencer par clarifier la différence entre l’établissement d’une limite, un ultimatum ou encore la manipulation émotionnelle :

Disons que tu as un(e) ami(e) qui t’appelle à toutes les heures de la nuit juste pour discuter.

Définir une limite serait de dire à ton ami(e) – ou même ta famille –  que tu ne veux pas recevoir d’appels téléphoniques après 20 heures.

Si quelqu’un t’appelle après cette heure, tu ne réponds pas, et tu peux même aller jusqu’à éteindre ton téléphone si tu as peur de ne pas respecter tes propres limites.

Un ultimatum est semblable à une limite, sauf que c’est «radical» et que ça prend racine dans l’accumulation.

Donc il y a pas mal de frustration et de ressentiment derrière.

Dans notre exemple, un ultimatum peut être répondre au téléphone chaque fois que ton ami(e) appelle, bouillonner à l’intérieur car tu ne te sens pas respectée, sans le lui dire clairement, puis un jour, lui crier au nez, que si elle t’appelle encore une fois après 20h tu romps tout contact.

L’établissement des limites est proactif, réactif et fondé sur la responsabilité de soi tandis que les ultimatums sont réactifs et déversent le blâme sur une personne tierce.

Ultimatum et manipulation émotionnelle sont similaires en ce qui concerne le fait de faire tenir l’autre personne responsable de tes pensées, de tes sentiments et tes besoins. Dans les deux cas, ça revient à «faire des menaces».

Je voudrais être claire : Je ne fais aucun jugement moral sur la manipulation émotionnelle ou les ultimatums. En tant qu’êtres humains, chaque action est une tentative de réponse à un besoin, et quand nous ne savons pas comment subvenir à nos besoins, nous recourons à des comportements de « survie” parfois loin de nos personnalités. Cela ne fait pas de nous une « mauvaise personne », c’est humain.

Il suffit d’en prendre conscience pour corriger le tir.

Maintenant que nous avons mis les choses au clair, voici quelques signes qu’il est temps pour toi de fermement fixer des limites :

1. Tu prends la responsabilité des pensées, des sentiments et des actions des autres ou tu rends les autres responsables des tiennes

Tu crois que tu peux te soustraire au jugement des autres en faisant ce qu’ils veulent.

La vérité est que les pensées, les sentiments et les actions des autres leurs sont propres. Tes pensées, sentiments et actions te sont propres.

Si tu ne fixes pas tes limites à cause de la peur de ce que les autres vont penser et ressentir à ton égard, tu combats dans une bataille perdue d’avance.

2. Tu es en colère en permanence et rongée par la frustration

La colère et la frustration sont les indicateurs les plus clairs que tes limites ont été «menacées».

Si tu entretiens beaucoup de colère, si tu as tendance à hausser le ton facilement (tu insultes les gens en voiture, tu hurles contre ton enfant ou conjoint au moindre désaccord … ) c’est une indication que tu as perdu le contact avec tes frontières, tu te sens dépassé(e) et crois très probablement qu’il est trop tard pour trouver une solution.

Sache une chose, tes sentiments de colère te servent profondément.

N’essaye pas de les inhiber, donne-leur juste un espace pour s’exprimer qui ne blessera personne en chemin. Ta colère te montre exactement quelles sont tes limites et ce que tu dois faire pour être à nouveau alignée avec toi-même.

3. Tu éprouves du ressentiment envers les personnes pour qui tu te “sacrifies”

Est-ce que tu éprouves du ressentiment envers tes clients, ton patron, ou tes enfants? Tu fais des choses pour eux, mais, rien pas même un merci en retour !

Le ressentiment te fait savoir que tu as plusieurs fois laissé violer tes frontières, que tu n’as probablement même pas établi de frontières pour commencer, et ça peut éventuellement mener à des ultimatums.

Le ressentiment est juste un cousin de la colère et partage le même message.Il t’invite à voir quelle est la limite pour que tu puisses l’établir et l’honorer.

4. Tu autorises qu’on se comporte mal envers toi aux dépens de ton propre bien-être

Tu laisses les gens envahir ton espace vital au profit du leur sans protester – sauf intérieurement, mais ça, ça te bouffe littéralement.

Tu es dans des relations toxiques dans la vie professionnelle et/ou dans ta vie personnelle sans te rendre compte que ça n’est tout simplement pas sain pour toi et tes besoins.

Tes besoins doivent venir en premier. Cela ne signifie pas que leurs besoins ne sont pas importants. Tes besoins sont tout aussi importants. Mais c’est TA vie et il est de TA responsabilité de t’assurer que tes besoins sont satisfaits et, dans leur vie, il est de leur responsabilité de s’assurer que les leurs le sont.

5. La seule façon d’obtenir ce que tu veux est d’être manipulateur, abusif et / ou passif agressif

Peut-être utilises-tu le mensonge ou l’auto-dépréciation comme un moyen d’obtenir de l’attention. Peut-être que tu es la victime et que tu as tendance à le rappeler pour qu’on te plaigne.

Comme je l’ai mentionné plus haut, ce n’est pas un jugement moral. Il s’agit d’être humain. Et si tu as mis tes besoins en veilleuse toute ta vie, ce sont peut-être les seuls moyens dont tu disposes dans ton “kit de survie”.

En comprenant et en prenant la responsabilité de tes besoins, la manipulation tombera d’elle-même.

 

Tu t’es reconnu(e) dans l’un de ces signes ?

 

Si oui, on t’invite à envisager de commencer à pratiquer la mise en place de limites claires et fermes.

Tes relations vont commencer s’assainir et à prospérer. Et toi aussi.

Télécharge sans plus attendre ton worksheet pour t’aider fixer tes limites de manière claire et ferme.

 

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar

Powered by Dragonballsuper Youtube Download animeshow