3 raisons de suivre ses peurs

14 Oct 3 raisons de suivre ses peurs

La peur est une alliée utile et précieuse.

Quand on parle de suivre ses peurs, il ne s’agit pas de conduire a 200 KM/H en autoroute, ou de s’enfermer dans une pièce remplie d’araignées. Ce qu’on veut dire par là c’est creuser pour comprendre ce sentiment qui nous retient de devenir comédienne, de se lancer à son propre compte, ou de faire ce séminaire sur le sujet que l’on maîtrise pourtant…

Tu sais, cette peur d’être jugé(e), de ne pas être capable de faire ce pourquoi on aspire ou tout simplement ne pas être à la hauteur.

Cette même peur, qui nous ankylose, nous laisse dans l’inaction.

Et bien, sache que la chose dont tu as le plus peur, c’est ce dont tu as vraiment envie au fond. Savoir analyser et comprendre ses peurs c’est comme avoir un GPS interne : ça nous mène droit vers nos désirs, et peut-être même droit vers notre zone de  génie comme dirait la conférencière Christine Lewicki..

Lorsqu’on craint quelque chose, aussi surprenant que cela puisse paraître, on anticipe son issue. Oui, tu as bien lu, en gros on anticipe le fait de réussir, de devenir une star de cinéma, une entrepreneure à succès, ou encore une conférencière respectée dans le milieu.

On a peur d’être déçue, on a peur des étapes par lesquelles il faut passer pour y arriver, on a peur de pas gérer face au succès, des changement que ça va impliquer dans notre routine… Nope, on préfère rêver, c’est plus sage, il y a moins de risques à prendre !

On a tout de même regroupé quelques arguments pour t’inciter à prendre en considération tes peurs, au cas ou tu voudrais explorer ta zone de génie…

1. La peur est un indicateur de ce que tu désires vraiment.

La peur est ce que tu ressens quand tu touches du doigt ton désir, c’est ta boussole interne qui t’indique que tu entres dans un nouvel espace où tout est possible. Forcément tu vas ressentir de l’excitation, de la confusion, mais si tu ne sais pas comprendre les signes de la peur, si tu manques de confiance en toi, ou si tu es étouffée par tes croyances limitantes, tu peux être facilement paralysée dans l’immobilisme.

2. Aucune peur n’est ridicule.

Petite ou grande, aucune peur n’est démesurée ou ridicule. Chaque peur est bonne à prendre, et refuser de ressentir la peur c’est se priver de précieuses antennes.

Il n’y a pas de grandes décisions qui se prennent sans ressentir ce sentiment. De grands hommes politiques, des chefs de guerre, des conférenciers, des chefs d’entreprises …  tous ont un moment ressenti cette peur au ventre face à une décision importante à prendre, ou une nouvelle stratégie à adopter.

Loin d’être ridicule bien au contraire, la peur est un mélange d’excitation et d’appréhension concernant le nouveau, le futur, ou une donnée non maîtrisable.

Est-ce que tout va marcher selon mes plans ? Vais-je rencontrer des difficultés ? Est-ce que je vais être confronté(e) à certaines réticences ? Est-ce que j’aurai l’approbation du plus grand nombre ? La peur prouve ton niveau d’implication face à un projet quelconque, plus tu y seras impliqué(e) plus tu ressentiras cette énergie vibrer au fond de toi. Ce souci de réussite !

3. Dépasser la peur c’est s’ouvrir au courage et à l’estime de soi.

Nos croyances limitantes nous poussent souvent à penser qu’exprimer sa peur c’est se montrer faible.

Il n’y a pas de honte d’avoir peur. En effet la réussite personnelle fait peur car elle semble si lointaine, si inaccessible, si destinée aux autres (les supers chanceux).

Et pourquoi ça fait peur ? Tout simplement parce qu’on va chambouler un rythme dans lequel on s’est confiné depuis tant d’années, parce que c’est synonyme de prises de risques et donc éviction de sa super zone de confort.

C’est ca qui fait peur !

Pourtant cette prise de risques est un facteur de stimulation personnelle qui ouvre la voie royale à l’estime de soi.

 

Du coup, comment apprivoiser ses peurs ?

 

Il faut savoir que notre conscient est celui qui est en charge de l’analyse de l’information et du raisonnement, mais il ne le fait uniquement que sur la base des informations qu’il reçoit du subconscient , qui lui fournit les informations se rapprochant le plus possible de la situation que nous sommes en train de vivre.

Il faut donc instaurer un dialogue intime avec son subconscient afin d’apprivoiser ses peurs et réduire la perception amplifiée de la peur par ce dernier.

Effectivement si tu penses que parler en public devant une centaine de personnes est pire que tout car tu risques de te faire huer, pire un flash info sera dédié à ta prestation tellement tu seras ridicule …

Ici émotionnellement ta peur sera amplifiée car tu te seras crée une série de scénarios qui vont alimenter ce sentiment de peur.

Alors que si tu te crées une petite histoire rassurante pour ton subconscient par exemple que les 100 personnes devant qui tu vas parler sont des personnes bienveillantes et qui sont là pour t’écouter et apprendre de ton expérience , émotionnellement tu vas pouvoir vaincre cette peur initiale et la transformer en courage.

4 techniques pour maîtriser sa peur

Espace réservé aux abonnés à la newsletter

 




Tags:

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar

Powered by Dragonballsuper Youtube Download animeshow